PAIN DE SUCRE

ou l'enfance d'une Miette.

Spectacle de marionnettes portées.
Tout public. Durée 40 mn.

SÉLECTION FESTIVAL OFF

des théâtres de la Marionnette - Charleville 2015

Ce spectacle conte l'histoire de Miette, une petite fille de 6 ans qui vit dans un univers familial compliqué. Ses parents semblent ne plus s'aimer! Espiègle et rêveuse, Miette fera tout pour "réparer leur amour". Mais est-ce que ça se répare l'amour?

Une fable sociale orchestrée par deux marionnettes candides et burlesques, qui aborde la parentalité, les histoires d'amour longues et courtes...

 

NOUVELLE MISE EN SCÈNE 2019

Manipulateurs :

Eric Del et Aurélie Raschetti

Mise en marionnette
Aurélie Raschetti et Elvire Capezzali

Construction marionnettes :

Florent Gardillou et Aurélie Raschetti

Création musicale :
Florent Gardillou
Création lumière et régie :

                                  Camille Olivier

Photos Camille Kessler et DJ Frat

 

 

Photos DJ Frat

Photos DJ Frat

 

ECRITURE

 

Ce projet a émergé avec la volonté artistique de traiter ce sujet dramatique dans une approche poétique et métaphorique. Aurélie Raschetti et Florent Gardillou ont mené des ateliers de création en aller-retour avec des groupes d’enfants, afin d’éclairer cette histoire de la candeur nécessaire et suffisante.

Le recours au théâtre de marionnettes permet la projection dans une vie virtuelle, la distanciation nécessaire pour traiter le sujet, ainsi que l’identification « sans risque » du public aux personnages. La volonté a été de dédramatiser la gravité du sujet grâce également à la candeur de la marionnette de Miette.

Cet univers rend compte du monde de l'enfance, de ses prises de conscience, mais aussi de sa part d'insouciance et de spontanéité. Il s'agit d'un message d'espoir et de déculpabilisation destiné aux enfants à l'âge où ils se construisent, mais également destiné aux parents.

Vidéo Alex Lopez

NOTE D'INTENTION

 

Ce spectacle de marionnettes portées raconte l’enfance de Miette, une petite fille de 6 ans, qui voit peu à peu ses parents s'éloigner l'un de l'autre. Deux êtres humains qui ne communiquent plus, ne se comprennent plus, ne s'entendent plus... ne s'aiment plus tout simplement. Ils décident pourtant, sans le dire, de rester ensemble, de maintenir une famille, car ils pensent que c'est le mieux pour l'équilibre de leur fille, dans leurs représentations sociales.

 

Les thèmes abordés sont la place d'un enfant dans un contexte familial conflictuel, le sentiment amoureux, l'amour filial et la séparation.

 

L'histoire traite également, en arrière plan, des conséquences de cette situation, du mal-être, ici traduit par l'alcoolisme du père, l'absence de la mère et la fuite de Miette dans un monde imaginaire et sécurisant.

 

La compagnie a fait le choix d'aborder ce thème, en ayant conscience de la difficulté à traiter ces situations conflictuelles, mais en comptant sur la résonance qu'elles peuvent avoir pour le public:

- 2 enfants sur 5, en maternelle et élémentaire, sont des enfants de parents divorcés.

- 3 enfants sur 5, en maternelle et élémentaire en zone sensible, sont des enfants de parents divorcés.

Ces situations existent et l'art nous parait le meilleur vecteur pour les traiter.

 

Il nous semble primordial d'aborder ces questions avec les enfants puisqu'il s'agit là d'une situation qu'ils peuvent être amenés à vivre, ou à laquelle ils peuvent assister.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now